Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

A quel moment décider de ne pas aller plonger?


generalpingouin
 Share

    Messages recommandés

    Salut à tous,

     

    Bon je vais commencer un peu style 3615 mylife, mais au final j'ai une question que j'aimerai discuter avec vous...

     

    Il y a 1mois, je suis allé voir le toubib pour une gène respiratoire... bilan : une bonne bronchite et traitement antibio pendant 1mois.

    Et bien sur pas de plongée pendant ce mois. Mais bon au bout d'une semaine le traitement commence à faire effet et je me sens mieux.

    Du coup la semaine dernière, vu aue le traitement touche à sa fin, je m'inscris pour 2 plongées aujourd'hui, et je me réinscris pour mon rescue que j'avais du annuler à cause de la bronchite.

     

    Et bam hier je me lève avec de nouveau une petite gène respiratoire... rien de très gênant, je ne tousse pas, je peux courir... mais je suis pas à 100%.

    Je me dis, bon surement un coup de froid à la plage hier, ça va passer... Je prépare le matos et je vais me coucher en me disant ça va passer  Bon résultat à 6h du mat, quand il faut se lever pour partir, toujours le même gène bien présente... Du coup je préviens les gars que je ne viens pas (5 au lieu de 6 , pas de soucis ils pourront quand même plonger)... A 8h la gène disparais... Du coup sur le moment le doute : j'aurais du y aller ? Je suis un peu deg car les 2 plongées d'aujourd'hui étaient en tête de liste des sites que je n'ai pas encore fait et que j'aimerai découvrir.

     

    Et la semaine prochaine j'ai aussi le rescue... Du coup je crois que je vais essayer de retourner voir le toubib demain... Voir si cette maudite bronchite a besoin d'un petit surplus de traitement. (je dis bien essayer parcequ'en cette période de covid, les rdvs ne sont pas automatiques).

     

    Et du coup voici ma questions : comment vous décidez d'annuler une plongée ? Je veux dire, on a tous des moments de moins bien, des douleurs qui apparaissent quand elles veulent (enfin ceux d'entre nous qui n'ont plus 20ans... mais c'est la majorité :) ).

    Par exemple, j'ai le mal de dos chronique des informaticiens, une sensibilité allergique au pollen et à la poussière... Du coup si je devais arrêter de plonger à la moindre douleur thoracique ou au moindre nez qui coule... ben je plongerais 2 fois à l'année...

    Donc quel est le moment, ou quels sont les symptômes qui vous font dire : "non aujourd'hui je ne vais pas sous l'eau" ?

     

     

    aujourd'hui je devais aller plonger mais 

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'ai déjà annulé des plongées pour lesquelles j'avais beaucoup investi (temps, trajets, argent, entrainement). Le critère pour moi, même si je plonge la plupart du temps seul, est "serais je capable de m'occuper de quelqu'un d'autre today ?". Si la réponse est non, je renonce. 

     

    Donc état psychologique plus que "symptomes". Désolé de ne pouvoir répondre plus dans ta question :)

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Citation

    Barcelone

     

    Il y a 8 heures, generalpingouin a dit :

    une gène respiratoire

     

    Il y a 8 heures, generalpingouin a dit :

    Et bam hier je me lève avec de nouveau une petite gène respiratoire...

     

    Il y a 8 heures, generalpingouin a dit :

    toujours le même gène bien présente

     

    Covid-19 ? :surpris:

    • Thanks 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Difficile de ne pas y penser mais bon on peut penser que le toubib fait son métier correctement.

     

    Sur le reste, en gros pour moi il ne faut jamais se forcer, j'en reste a annuler quand je le sens pas, ce qui n'est pas très cartésien comme critère je te l'accorde.

     

    Après j'ai déjà fait des plongées dans des états plus que limite parceque "on a besoin de toi.." mais si final c'était dangereux pour tout le monde et c'était une connerie...

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour revenir à la question initiale, malheureusement, moi, j'ai décidé d'arrêter de plonger quand j'ai passé la ligne "trop tard" !

    Maintenant, je fais hyper attention et je n'hésite plus à appuyer sur la pédale de frein au moindre symptôme anormal .

    Par contre, un truc qui m'a fait le plus grand bien, concernant les sinusites à répétition c'est une désensibilisation . Et toi, tu sembles aussi allergique

     

    My two cents

    Il y a 3 heures, Scubaphil a dit :

    Barcelone

    Tu sais, ce serait Paris, Marseille.. ou même Genève .....

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    J'attrape au moins une fois par an une bonne crève, souvent au printemps quand j'abuse de la clim en voiture, donc comme toi une gène respiratoire, j'applique le principe de précaution, vaut mieux louper quelques plongées que de ne plus pouvoir plonger du tout.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 15 heures, generalpingouin a dit :

    Et du coup voici ma questions : comment vous décidez d'annuler une plongée ?

     

    j'annule pas...:mama:  :nonnon: 

    Je ne peux pas dire que je sois un bon exemple, je n'ai jamais annulé de mon plein gré une plongée prévue.

    je suis par chance très rarement malade mais je me dis a posteriori que j'aurais mieux fait de me dispenser d'y aller une paire de fois en particulier quand les sinus ou les oreilles ont eu vraiment beaucoup de mal à passer à la descente et que je me suis demandé s'ils passeraient à la remontée.

    Il y a toujours une "bonne" (donc mauvaise) raison pour maintenir...

     

    Mais il m'est aussi arrivé de plonger très fatigué, mal hydraté, avec une gastro, le dos en vrac... bref, tout ce qu'une passion peut nous faire faire de pas sérieux.

     

    Si un jour quelqu'un me donne la recette pour devenir raisonnable, il faudrait que je l'écoute.

     

    Ça dépend aussi de l'engagement prévu pour la plongée, 60m à l'air ou 12m à l'hélium? :aga:

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 6 heures, Scubaphil a dit :

    Covid-19 ? :surpris:

     

    J'avoue j'y ai pensé aussi quand j'ai eu rdv chez le toubib le mois passé... Et je m'attendais a passer un PCR, vu que des amis y avaient eu droit dans le même centre medical pour un simple nez qui coule.

    Au final ils m'ont fait une radio, et selon le medecin c'était clairement pas le covid, mais une bonne bronchite.

    Je n'ai jamais eu aucun autre symptome du covid depuis le debut de l'année: ni fièvre, ni perte de gout/odorat,...

    Par contre j'ai eu un bon épisode allergique à la fin du confinement, en général ça m'arrive quand je reste un peu longtemps à la maison... et là 3 mois sans sortir...

     

    Et sinon je ne vis pas à Barcelone même mais à 20km dans une petite ville où il y a quand même moins de cas....

     

    Il y a 3 heures, CMDC a dit :

    Par contre, un truc qui m'a fait le plus grand bien, concernant les sinusites à répétition c'est une désensibilisation . Et toi, tu sembles aussi allergique

     

    Oui je pense qu'il faudrait que je regarde ça...

    Modifié par generalpingouin
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 6 heures, Matt a dit :

    Sur le reste, en gros pour moi il ne faut jamais se forcer, j'en reste a annuler quand je le sens pas, ce qui n'est pas très cartésien comme critère je te l'accorde.

     

    Après j'ai déjà fait des plongées dans des états plus que limite parceque "on a besoin de toi.." mais si final c'était dangereux pour tout le monde et c'était une connerie...

     

    Oui on en revient un peu au même... on a nos problèmes connus et dont on sait qu'ils ne sont pas (trop) gênants pour la plongée... et du coup c'est un peu totalement subjectif... "Là je sens un truc qui n'est pas habituel..."

    Par contre c'est vrai que c'est plus facile d'annuler quand ça n'impacte que soi...  

     

     

     

    Il y a 9 heures, stef75 a dit :

    J'ai déjà annulé des plongées pour lesquelles j'avais beaucoup investi (temps, trajets, argent, entrainement). Le critère pour moi, même si je plonge la plupart du temps seul, est "serais je capable de m'occuper de quelqu'un d'autre today ?". Si la réponse est non, je renonce. 

    Donc état psychologique plus que "symptomes". Désolé de ne pouvoir répondre plus dans ta question :)

     

    C'est déjà un bon critère auquel je n'avais pas pensé... Quand on a un petit soucis de santé on a tendance à se centrer sur soi... Mais comme tu dis plutôt que de penser "et si finalement je faisais un essouflement à 30m?"... c'est mieux de penser"et si  quelqu'un fait un essouflement à 30m est-ce que je vais pouvoir l'aider ?"

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Dès qu'il y a une gène respiratoire, mieux vaut éviter amha.

    Le gros risque (outre les problèmes ORL), c'est l’essoufflement voir la détresse respiratoire.

     

    Il suffit de l'avoir vécu sous bronchite (et hors de l'eau) pour se rendre compte qu'un essoufflement est très difficile à récupérer... ça fini à la limite de la détresse respiratoire.

    Habitant au 4ème sans ascenseur (et en montant comme d'hab), j'ai déjà testé quelques fois avec une bronchite ou une bonne grippe.

    Sous l'eau ça doit être ingérable.

     

     

     

    Modifié par aka74
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Perso, dès que je ne la sens pas, j'annule... Congestionné et sans espoir que ça se "libère" dans les heures à venir, ben, j'annule.

    La plongée n'est qu'un loisir et il n'y a rien dans l'eau qui puisse justifier de passer outre le bon sens et les consignes de sécurité les plus élémentaires.

    J'suis plate comme ça... :)

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant
     Share

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 5
        Bonjour à toutes et tous,     Alors voilà, comme le titre de ce sujet l'indique, je suis à la recherche d'un éclairage pour mes plongées.  Le nombre de modèles et de marques m'empêchent d'avoir une visibilité claire sur le sujet (c'est un comble ce manque de visibilité!!! ?)   Pour dessiner le tableau: je suis en passe de finaliser mon Rescue Diver SSI, et donc de passer "Master Diver".  Ma compagne, plongeuse également, passe actuellement son N2 via l'ANMP. Nous arriver
      • 30
        Bonjour, Je cherche un detendeur pour mon fils 17 ans qui prepare son N3 et qui plonge principalement en Afrique et à Marseille l'été. Il aime bien Scubapro et je pense c'est un bon choix car on en trouve beaucoup là ou on va - mais lequel? Je n'arrive pas à me décider... Merci pour vos conseils !
      • 10
        C'est parti pour le nouveau thème.   Désolé pour le délai mais j'en ai profité pour faire une petite mise à jour du plugin qui gère ca. J'ai aussi mis une annonce sur toute les pages du forum pour rameuter un peu de monde :).   D'autres améliorations arriveront dans le temps mais il faut être patient...   Ca se passe ici : https://www.plongeur.com/forums/index.php?app=competition
      • 2
        Bonjour,   Pour la sortie de la GoPro hero 8, GoPro fait une offre spéciale sur la Hero 7 black... 250€    c'est moins chère que ce que j'ai pu voir en occas sur le bon coin.   Le boîtier est nu + 1 carte SD. Il faudra investir dans un boîtier étanche... Mais là aussi il y a un truc sympa: l'offre GoPro plus Pour 4,17€/mois (Si 12mois ou , 5,5€ au mois sans engagement) vous avez moitié prix sur le matos GoPro (hors batteries)  et une assurance remplacement
      • 4
        Bonjour les plongeuses et plongeurs, Je commence par faire un petit état des lieux car j'aurai besoin de votre avis en tant que plongeurs, clients de centre de plongées, familles ou pros… (J’ai fait de mon mieux pour les accents avec le correcteur mais c’est pas encore a 100%, merci de votre comprehension). Pendant mes etudes a l'université j ai eu l'opportunité de pouvoir aller étudier un an a l'étranger et j'ai fini au Costa Rica. C'est en vadrouillant en Amérique centrale que
    ×
    X
    • Créer...
    adblock_message_value