MAGAZINE

Destination plongée

03/01/2019

Nautile Evo : La mer rouge tout confort par Anthias Plongée

L’idée du Nautile a germée en juin 2007 lorsqu’un client du Princess Diana, le premier bateau d’Anthias Plongée a proposé à Serge de s’associer pour financer la construction d’un nouveau bateau. 3 semaines après les premières planches arrivaient sur le chantier et après 9 mois de construction, le Nautile sort de son chantier à Suez en février 2008 pour commencer sa carrière sur la mer rouge.

Il s’agit d’un bateau en bois, qui mesure alors 37m et qui compte 12 cabines doubles permettant d’accueillir 24 plongeurs à bord.

 

Nautile front

 

Des le départ le Nautile dispose d’une conception hors du commun pour l’époque, et qui aura inspiré nombre de concurrents, avec en particulier l’absence de coursive sur le pont principal permettant un restaurant plus spacieux, et la coque à bouchains vifs « à la française » qui permet une meilleure tenue en mer. Le niveau de service est exceptionnel sur le marché français pour l’époque avec un jacuzzi, des ponts en tek, des vraies salles de bain avec douche séparée.

 

nautile 1

 

Tous les ans, le bateau passe jusqu’à 4 mois au chantier pour des travaux d’entretien et d’amélioration. A l’hiver 2013/2014, de grosses transformations commencent : le bateau grandira de 3m pour atteindre 40m, une cabine VIP sur le pont supérieur permettra de dormir sous le ciel étoilé et le pont supérieur peut dorénavant accueillir des diner festifs à l’air libre. Le bateau est alors rebaptisé Nautile EVO.

Depuis lors, tous les ans une zone du bateau subit une refonte totale : cela a commencé par le bar, puis par le salon et la plateforme d’équipement. Les prochains travaux concerneront la zone des cabines.

 

Nautile 2

 

Celles-ci se trouvent pour la plupart tout en bas du bateau avec 7 cabines doubles classiques, une cabine double à l’avant avec un grand lit, et une cabine « single » pour plongeur solitaire. A ce niveau, on apprécie les mouvements relativement limités lorsque la mer est mauvaise, en revanche les moteurs sont assez audibles de part leur proximité. Heureusement, sur la plupart des itinéraires, il est rare que les navigations durent toute la nuit.

 

Cabine inf

 

Sur le pont juste au-dessus, on retrouvera la plateforme de plongée parfaitement agencée et permettant à chacun de s’équiper dans le confort puis de passer à l’eau ou sur l’un des deux zodiacs pour plonger suivant le programme. Les deux zodiac, spacieux et largement motorisés, nous déposeront sur les sites de plongée et nous récupéreront après les paliers. L’équipage s’occupera alors de ramener le bloc et les plombs sur le bateau, bref on ne s’occupe quasiment de rien.

 

nautile 3

 

Toujours à ce niveau, la salle à manger accueille tous les plongeurs sur 3 grandes tables rondes idéales pour la convivialité. On y dégustera des repas qui sont dignes d’un restaurant de métropole avec selon les soirs des hamburgers, un repas thai (assez épicé !) ou même un pavé de bœuf rossini avec une sauce forestière délicieuse. Les desserts ne sont pas en reste avec des pâtisseries qui n’ont rien d’égyptiennes : mille-feuille, tarte au citron, cheese cake, etc… On se demanderait presque si c’est bien raisonnable, si ce n’était pas si bon !

 

Nautile sam

 

On monte encore d’un pont pour retrouver 2 cabines doubles bénéficiant d’une large fenêtre sur la mer. On retrouvera surtout à ce niveau les 2 espaces de convivialité qui invitent chacun à partager ses histoires de plongée. Il s’agit tout d’abord d’un salon disposant de confortables canapés et d’un grand écran permettant de regarder des films entre deux plongées. C’est également ici que seront réalisés les briefings à l’aide d’un logiciel développé maison qui intègre la documentation des sites et qui permet de gérer la répartition des palanquées.

 

nautile salon

 

Mais surtout du deck qui accueille le bar, avec des tables et des canapés extérieurs spécialement conçus pour le nautile, et des gros poufs permettant de créer des petits groupes de discussion. Cet espace est une vraie réussite et tout le monde s’y retrouve dans une ambiance chaleureuse pour l’apéro.

 

Nautile sundeck

 

Enfin, tout en haut se trouvent le sundeck qui permettra à ceux qui n’ont pas peur du soleil de travailler leur bronzage, ou de se détendre dans le jacuzzi, ainsi que la cabine VIP avec son grand lit double (séparable à la demande) avec vue panoramique sur la mer et les étoiles.

 

Nautile roofdeck

 

Tous ces espaces sont parfaitement entretenus et font l’objet de l’attention quasi maniaque du patron pour que tout soit parfaitement ordonnés, et pour offrir le meilleur confort aux plongeurs. Vous l’aurez compris, cette semaine sur le Nautile Evo aura été une vraie semaine de plaisir.

 

Nautile cabine intermed

 

Difficile de trouver des points négatifs après une semaine sur le Nautile Evo, le patron suggère lui-même que l’aménagement des cabines date un peu, mais très franchement ça ne se voit plus que ça et celles-ci vont subir un réaménagement complet dans quelques semaines, avec la possibilité de choisir pour chaque cabine entre un lit king size et deux lits simples. A ce niveau-là c’est tout bonnement du jamais vu à notre connaissance.

 

nautile vip

 

Les générateurs d’électricité sont aussi relativement audibles dans les cabines et pourraient gêner ceux qui ont le sommeil léger, mais sans doute moins que les ronflements de votre compagnon de cabine. Par ailleurs la fatigue causée par les plongées fera vite oublier ce petit bruit de fond. Des travaux d’insonorisation sont également prévu cet hiver.

 

 

En conclusion, et sans avoir la prétention d’avoir navigué sur tous les bateaux de la mer rouge, on peut dire sans se tromper qu’un séjour sur le Nautile Evo relève tout bonnement de l’exceptionnel et que personne ne sera déçu.

Merci à Anthias Plongée et à Serge, retrouvez-les au salon de la plongée sur le stand J02.




SUR LE MÊME THÈME