MAGAZINE

Destination plongée

30/09/2019

CR Plongeur : Plonger au Sulawesi du Nord - 3ème étape : Le détroit de Lembeh et le Dive Into Lembeh

Certains membres du forum fréquentent depuis un certain temps le Dive Into Lembeh, le DIL de son petit nom

Le Dive Into Lembeh est donc le dernier hôtel où nous avons séjourné. Nous aurions aimé rester un peu plus que 3 nuits mais comme il était complet c’était ça ou rien. Afin de pouvoir profiter un peu plus la décision a été prise de partir tôt de l’hôtel précèdent et de faire une plongée l’après-midi de notre arrivée. Le trajet fût long quasi 3 heures avec pas mal de bouchons à Manado et Bitung. Il y avait les répétitions pour la « long marche » un défilé de milliers de participants pour la fête de l’indépendance en 1945. Nous y avions déjà eu droit l’an passé… a voir, c’est étonnant.

Bref, nous arrivons en même temps qu’un couple de japonais. Accueil briefing tous ensemble, on va gagner du temps. Nous pourrons profiter du repas à 13h00 bonne chose. Mais avant, installation dans le bungalow (Nr 4 pour les connaisseurs) préparer le matos photo. Steve le Boss nous fera le briefing après le repas.

 

 

Les repas sont servis sous forme de buffet, nous avions le choix entre faire table à part, ou etre intégré aux autres. Le choix était clair pour nous, faire avec les autres, histoire de pouvoir échanger.

Le brief de Steve le patron du DIL…
Je ne retiendrai qu’une chose « at 14 :30 engine start, if you are not on board…». Bref j’aime, il faut de l’ordre…
Tout est fait pour la plongée et la photo. C’est « parfait »… humm oui quasi parfait.
Je cherche… il doit bien y avoir de petites choses…
Peut etre un ponton pour monter sur le bateau….
Euh, bon pas grand-chose à changer j’abandonne.

Tout est là, salle pour le matos photo, bac de rinçage, avec caissette pour mettre son matos à tremper, caissette qui sert également pour le transport par le staff vers et du bateau.
Bref rien à faire si ce n’est de s’habiller monter sur le bateau, avant l’heure du départ, et de vérifier si tout est là.

Pour le matos photo, en plus des bacs de rinçages, douchettes, soufflettes, serviettes, tout est là pour qu’il se fasse bichonner.

 

 

L’équipe est nombreuse, très nombreuse, il faut payer tous ses bras, ceci explique certainement en partie les tarifs pratiqués. Mais cela fait beaucoup d’emplois pour les locaux et c’est très bien.
Les gens sont une fois de plus très serviables et souriants, rien à dire on est tout de suite à l’aise.

Déroulement type d’une journée.
Elle est organisée comme sur un bateau de croisière-plongée.
Réveil, petit petit-déjeuner histoire de ne pas être le ventre vide
07h30 « engine start » pour la première plongée.
9h00 « vrai » petit-déjeuner, avec un peu de tout, de quoi se remplir la panse
10h45 « engine start » pour la seconde plongée
13h00 déjeuner
14h30 « engine start » pour la 3eme
Puis au choix, repos, House-Reef, ou plongée de nuit…
19h00 diner.

Dans les packages, est inclus la possibilité de faire des plongées sur le house-reef gratuitement de 8h00 à 18h00 en autonomie. Donc il est possible de laisser de côté une des plongées en journée pour profiter de cette option. Pratique si on n’a que 2 plongées bateau par jour. Nous en avions 3 donc le House-Reef à 17h00 humm pas top au niveau couleur il commence à faire sombre. Mais pas de doute il y a de quoi passer pas mal de temps à chercher des trucs sympas dans moins de 10 m d’eau.

La flotte… plusieurs bateaux dédiés à la plongée pas immense mais très bien et surtout avec une motorisation conséquente histoire de pouvoir rejoindre les différents sites en quelques minutes. Le gros à 2 moteurs 120 et un de 200, ça pousse bien et la traversée du détroit se fait en 5 minutes grand maximum. Je suis conquis.

 

 

Les palanguées sont de 3, guide inclus. Bloc de 11,1 litres gonflés à 200, 205 bars maximum. Mais comme la durée max est fixée à 65 minutes et la pression mini à 30 bars sur le bateau cela ne sera pas un problème.
Le problème par contre ce sera la température de l’eau 26 °C, autant dire qu’en Sharkskin… c’est pas bon. Donc location d’une combinaison de 3mm c’est un peu mieux mais ma femme va souffrir et terminera avec un t-shirt Sharkskin + une combi intégrale Sharkskin et une 3 mm par-dessus le tout…
Perso après une heure le froid commençait a se faire sentir mais cela restait supportable, en 5 mm cela aurait été nickel je pense. Une petite cagoule sera dans la valise pour la prochaine fois et pour Mme sans aucun doute sa 6,5 mm

Le Muck-Dive… déroutant, surtout lorsque le guide ne prévient pas de sa façon de procéder. Enfin si en zig-zag a chercher les petites bêtes. Contrairement à l’an passé, notre premier guide, lorsqu’il avait trouvé un truc a nous montrer, le faisait et se barrait juste le temps de faire une ou 2 photos… et comme la visi était vraiment faible du genre 5 m, on perdait le guide rapidement… Pas content, pas content du tout.
Petite explication en sortie de plongée… Ahhh ok tu nous laisses, tu vas faire un tour et tu reviens voir si on a fini de faire les photos… si c’est comme cela nickel….

Me voilà rassuré.

Pour la seconde et jusqu’à la fin nous aurons un autre guide Redial très bien il restait a coté de nous plus longtemps ne s’éloignait pas trop et demandait si nous avions fini avec le sujet, histoire d’aller plus loin… PARFAIT

Sauf que, ben pas de poulpe aux anneaux bleus, il va falloir revenir, pas de bol.

Par contre des Mimics on en a vu 3 sur une plongée plus des nudis, hippocampes, bref pas mal, de choses bien sympathiques.

 

 

Lors de l’avant dernière plongée nous sommes parti direction Bitung 15 min de trajet jusqu’à Pulau Abadi. Le but était de trouver des Lembeh Sea Dragon. Le petit animal du logo du DIL.
Ce fût un succès et n’en ayant jamais vu avant j’ai été surpris par sa taille immensément minuscule…
Nous en avons vu 3… bon ça, c’est fait, à défaut d’avoir pu voir des Blue Ring Octopus.

 

 

Lors d’une des plongées, le guide nous a montré des œufs dans une demi-noix de coco posé sur le sable. Il y a de la vie dedans… difficile de voir ce que c’est… poulpe, calmar… bref il éclaire de façon insistante les œufs avec une de nos torches… mais que fait-il donc ? C’est bon on les a vu… mais lui insiste encore et encore… jusqu’à ce qu’un truc sorte d’un des œufs… un petit calamar flamboyant… déjà tout d’un grand, couleurs incluses…

 


Avec du recul, je pense que nous avons vécu un moment exceptionnel... ou pas allez savoir, mais nous on a apprécié.

Petites infos sur l’hôtel à présent. Le tout est dans une zone relativement plane, donc pas d’escalier a monter pour rejoindre les bungalows etc… bon point. Ils sont tous plus ou moins identiques, avec une grande terrasse couverte avec 2 poufs et un oven, climatisation et même TV ??? TV mais pour quoi faire?.

Humm que c’est bon de se plonger dans une eau à 39 °C en fin de journée…

 

 

La grande piscine est pas mal aussi mais fraiche, surtout en comparaison de celle du Janji Laut qui devait bien etre à 33/34°C.

 


Les repas étaient servis sous forme de buffet très bon, mais un cran en dessous de ceux du Janji Laut. Attention très bien quand même, surtout que les desserts étaient toujours avec une boule de glace.. j’en connais une qui a vraiment apprécié…

 

 

Après la 3eme plongée on avait droit à un gâteau (style donuts, beignet) ainsi qu’à un chocolat chaud en débarquant du bateau. On pouvait en plus 24h/24 se faire thé/café voir même des toasts avec des bricoles disponibles dans le frigo. Top en cas « d’urgence ».

Lors du départ, le staff vous chante une petite chanson accompagnée d’une guitare… cela prend vraiment aux tripes et ceux-ci même si nous n’avons passé que 3 nuits là-bas. Cela donne vraiment envie de revenir.

 

 

Bref l’ensemble du DIL est conçu et organisé afin de rendre le séjour des plongeurs parfait. Vraiment très, très bien. Le prix est en conséquence, il est vrai, mais pour qui peut se le permettre c’est vraiment génial.

J’avoue que c’est un peu au-dessus de ce que je suis prêt a payer pour une journée, mais bon il faut se faire plaisir de temps en temps.




SUR LE MÊME THÈME